Le Sérieux du Réseau

Les 10 engagements des instructeurs Adventure.

  1. Formateur qualifié, instructeur ULM classe paramoteur.
  2. Terrain homologué par la Préfecture.
  3. Assurance RC du formateur à jour.
  4. Mise à disposition de matériel adapté à chaque élève.
  5. Progression pédagogique personnalisée et suivie (livret).
  6. Cours théorique et formation à l'entretien machine.
  7. Garantie d'une formation complète et sérieuse, sans contrepartie d'achat de matériel.
  8. Brevet délivré après 10 vols minimum.
  9. Si achat de matériel neuf :
    - moteur : rodage, mise en main et essai en vol* 
    - aile : gonflage, réglage et essai envol*.
  10. Si achat de matériel d'occasion :
    - moteur : révisé et garanti 6 mois 
    - aile : révisée par le fabricant ou atelier agréé.

* Dans la limite de compatibilité du matériel avec l'instructeur.

Comment apprendre le paramoteur ?

Apprendre à voler

Pour votre sécurité,vous devez recevoir une formation théorique et pratique.

L'apprentissage de base est facile et prend environ un mois.

Ne tentez jamais de voler seul, sans avoir reçu la formation d'un instructeur habilité. Le pilotage d'un paramoteur est différent de celui d'un parapente : vous devez gérer l'aile en même temps que la poussée du moteur situé dans votre dos ! Vous devez faire appel à un professionnel agréé, spécialiste de la formation au paramoteur : consultez la liste des centres de formation Adventure.

Une formation complète prend environ un mois ou plus, selonvotre expérience aéronautique, votre perception personnelle, votre forme physique ... (La formation peut se faire en stage bloqué d'une semaine ou en journées séparées, selon votre disponibilité).

La formation standard comporte quatre étapes principales :

  1. Utilisation du parapente
  2. Maniement en sécurité du moteur
  3. Premier vol, formation au pilotage de base
  4. Procédures de sécurité et compléments de formation.

Utilisation du parapente

Cette première étape consiste à contrôler le parapente au sol :

  • gonflage de la voile
  • contrôle aux freins
  • décollage à pied
  • appréciation du vent ...

À ce niveau, votre instructeur peut (si l'environnement s'y prête) vous faire réaliser quelques petits vols sur une pente école, mais ceci n'est pas une obligation. Ce qui est important c'est de parfaitement maîtriser la voile dans différentes conditions de vent, durant le gonflage et la course de décollage.

Maniement du moteur

La seconde phase consiste à manipuler en toute sécurité le groupe propulseur (et sa poussée) au sol :

  • vérifications moteur
  • procédure de démarrage
  • contrôle de la puissance
  • course avec la poussée ...

Pendant cette phase d'instruction, vous apprendrez à synchroniser le contrôle de la voile + la course de décollage + le contrôle des gaz + votre sécurité. Une fois ce maniement acquis, vous aurez achevé la phase d'instruction au sol...

chauffe-moteur

Premier vol et formation au pilotage de base

Voici enfin le moment tant attendu ! Avant ce premier vol vous devez maîtriser parfaitement au sol votre parapente et la poussée du moteur au cours des simulations de décollage. Petit à petit, et en liaison radio avec votre instructeur, vous apprendrez à :

  • décoller en sécurité
  • vous poser en douceur
  • voler droit à 150 m d'altitude environ
  • tourner à gauche et à droite
  • contrôler votre altitude ...

En 10 ou 20 vols, vous serez capable de voler de "vos propres ailes" en restant toutefois sous le contrôle visuel de votre instructeur.

Sécurité et compléments de formation

Cette dernière étape vous apprendra comment voler en toute sécurité et gérer les évènements anormaux qui pourraient intervenir.

  • appréciation des conditions aérologiques
  • décollage et atterrisage sans vent
  • décollage et atterrisage par vent fort
  • manoeuvres d'urgence

Dans certains pays (dont la France), vous devrez passer un petit examen théorique portant sur les principes aérodynamiques de base,la règlementation aérienne, l'aérologie etc... Votre instructeur vous délivrera alors votre brevet de pilote paramoteur.

Pour être sûr de réussir son examen théorique,
2 outils indispensables:

Calendrier des examens théoriques